La collection
automne-hiver 2018

Cinquante-quatre femmes entrent dans un jardin d’hiver, un soir,
entre chien et loup. Chacune ajoute au groupe quelque chose de personnel. Avec cette intime assurance d’être soi et de ne le devoir à personne.

Un jardin d’une autre nature

Elles avancent dans des robes à même le corps, à la taille soulignée, pour mieux rivaliser avec la légèreté des manteaux de cuir, qui flottent dans la lumière d’automne.

Le détail avant tout

Certaines des pièces de la collection deviennent des énigmes :
est-ce un sac ? Non, c’est une étole. Et le tissage de ce manteau couverture dessine un motif clou Médor.
  • Video Left: 
  • Video Right: 
  • Des lignes en mouvement

    Les mailles façon velours choisissent de faire une ligne droite – et puis non, elles font aussi une diagonale, folle et qui s’échappe.
  • Rêve en couleurs

    Les cuissardes vert andalousite, ultra-marine ou orange, donnent le sentiment d’avoir été trempées dans la couleur, sans intermédiaire.

Sophistication naturelle

Le veau déperlant côtoie le cuir. Les manteaux ont trois pinces pour donner une ligne presque invisible sur une poche basse.
  • Video Left: 
  • Video Right: 
Photographe défilé : Jean-François José
Photographe backstage : Anders Edström