Empreintes sur le monde | Hermès

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Collection Empreintes sur le monde

Hermès s’attache à créer des objets qui traversent le temps et à tisser des liens durables avec ceux qui l’entourent. Avec un regard plein d’humanisme, le cinéaste et documentariste Frédéric Laffont, lauréat du prix Albert Londres, se met dans les pas de la maison et laisse libre cours à sa caméra.
Se piquer de curiosité, naviguer de récit en portrait, se laisser porter par les gestes et les lieux, pousser la découverte jusqu’au bout du monde…
Notre rapport au développement durable se donne à voir dans cette collection « Empreintes sur le monde ». 
 

 

Tous les films

 
 
 
  • Londres, Royaume-Uni

    Hermès collabore avec des artistes comme l’illustratrice anglaise Alice Shirley, pour interpréter la beauté et la richesse de la planète et lui rendre hommage, à travers motifs ou imprimés. 
  • Paris, France

    Dessins placardés au mur, prototypage, essais… Au Cinquième étage du 24 Faubourg, l’atelier de Laurent Goblet, sellier chez Hermès depuis quarante ans, a pris des airs de bureau d’étude pour la création de la selle Arpège avec la championne allemande de dressage Jessica Von Bredow-Werndl. D’un trait, d’un arrondi, d’une ligne, la selle rêvée se dessine. Fine et légère, elle saura se faire oublier, contrairement à certaines pièces de musée. Arçon, siège, quartiers, sanglons, tout est question d’équilibre dans ce métier enfourché par Hermès depuis plus de 150 ans. 
  • Sorède, France

    Des centaines d’habitants de Sorède, dans le sud de la France, ont tressé fouets et cravaches en bois de micocoulier, jusqu’à ce que l’automobile et les tracteurs ne prennent le pas sur le cheval. Un atelier travaille encore ce bois souple et résistant au pied des Albères, au sein d’un établissement ouvert aux personnes en situation de handicap mental. Hermès lui confie la fabrication de toutes ses cravaches et kits de dressage. C’est la garantie, pour ces objets, de traverser le temps. 
  • Kyoto, Japon

    Gouttes, vagues, montagnes… les estampes prisonnières des blocs de pierre ont inspiré les papiers marbrés des maîtres-relieurs japonais. L’impression à jet d’encre a transposé ces effets aux tissus, sans jamais égaler la finesse et l’éclat des motifs retrouvés par Hermès dans un vieil album au sein des archives de son pôle textile lyonnais. Après des années de recherche, c’est à Kyoto qu’a été retrouvée cette technique du marbrage de la soie, à partir de pâte d’amidon teinte dans la masse puis comprimée. L'entreprise Kyoto Marble de la famille Nose en est dépositaire.
  • Pantin, France

    On les reconnaît à leur blouse blanche, qui leur vaut le surnom de « blouse brothers ». Ce sont les frères Prudhomme, Lionel et André, contremaîtres à la maroquinerie de Pantin. Plus que l’habit, leurs gestes affûtés par une quarantaine d’années de maison en font des mentors à la parole d’or, au regard attentif au moindre détail. IIs transmettent ainsi aux artisans-selliers les secrets de finitions impeccables, les exigences du sac parfait.
  • Londres, Royaume-Uni

    Sous les 320 mètres de béton de la Trellick Tower, s’épanouit la Goldfinger Factory. Dans ce « West London » défavorisé, les ressources du quartier sont transformées en or. De jeunes gens deviennent des apprentis doués, avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès. Bois et tôles de récupération se métamorphosent en meubles design. Un projet social centré sur le style.
  • Kongussi, Burkina Faso

    Posez la marmite à l’envers sur le sol et tracez son contour. Puis prenez une termitière vivante, de la paille et du crottin d’âne pour obtenir le matériau réfractaire d’un four écologique. A Kongussi, au Burkina Faso, l’association Tiipaalga enseigne aux femmes comment construire ces foyers économes en bois, moins polluants et améliorant les conditions de vie. Une idée parmi l’ensemble des initiatives soutenues localement par Hermès à travers le fonds Livelihoods. 
  • Montbron, France

    La Tardoire serpente au milieu des près, des vaches limousines paressent. Dans son décor de carte postale, Montbron versait dans l’oubli. L’installation de la maroquinerie Hermès a changé la vie des 2.200 habitants de la commune charentaise depuis 2015. Des familles s’installent à nouveau, une classe de maternelle a rouvert, la vie associative reprend. Une renaissance.

Notre empreinte sur...

  • Hermès emploie 13.500 hommes et femmes, dont 4.500 artisans, la première profession représentée dans la maison. Ce pays de la main se transforme et recrute en permanence. Former, transmettre, développer, assurer bien-être, santé et solidarité… Notre ambition est d’accompagner l’accomplissement de chacun.
    Découvrir cette empreinte
  • Hermès s’attache à sublimer, dans une vingtaine de métiers, les plus belles matières offertes par la nature. Les gestes de nos artisans respectent cuirs, soie, étoffes, bois, cristal et métaux précieux. Préserver, optimiser, revaloriser, tracer… Notre devoir est de faire un usage pérenne de ces ressources.
    Découvrir cette empreinte
  • Hermès possède 41 manufactures en France, sur 52, et compte plus de 300 boutiques dans le monde. La proximité avec les fournisseurs, les partenaires et les territoires se cultive sur le terrain. Fertiliser, mailler, rénover, s’engager… Notre rôle d’entreprise citoyenne est de créer des liens durables.
    Découvrir cette empreinte