Châle 140 Sous l'Egide de Mars - flat
Châle 140 Sous l'Egide de Mars - worn

Les secrets d’un objet

L’apogée de la Renaissance voit naître en Italie un art qui s’étendra à toute l’Europe et sera baptisé maniérisme (c.1520-1620). Ce style se caractérise en particulier par l’attention portée à la fois au décor et aux  détails. La splendeur des armures d’apparat est un éclatant témoignage de cette esthétique magnifiant la bella maniera.
Les motifs, dessinés par un peintre, sont ensuite reproduits dans le métal repoussé, ciselé, doré, damasquiné… Cela nécessite plus d’un an de travail, parfois deux. Invisible, mais somptueusement cuirassé, le chevalier protégé par cette armure a choisi pour symbole les douze travaux d’Hercule. Plastron, épaulières, genouillères, écu et chanfrein pour la monture sont ornés de médaillons relatant ces épisodes.
Réalisé en collaboration avec le musée de l’Armée de Paris, s’inspirant d’une armure de prince de l’école française, ce carré, intitulé Sous l’Égide de Mars en référence à l’exposition éponyme, rend hommage à cet art de se protéger autant que d’impressionner l’adversaire.

Le compagnon idéal

    Explorez d’autres pistes

      Il y a quelques clics