Châle 140 Balade en Berline - flat

Les secrets d'un objet

Depuis longtemps, Hermès entretient des liens privilégiés avec le Musée national de la voiture et du tourisme de Compiègne. Datant du XVIIIe siècle, la berline représentée sur ce dessin en est l’une des pièces maîtresses. Elle a inspiré à Wlodek Kaminski un carré revisité aujourd’hui par la magie du cadrage. En 1808, contraints de quitter Madrid, le roi Ferdinand VII et sa suite utilisent ce robuste équipage plutôt que de fragiles voitures d’apparat.
Le prince de Talleyrand, leur hôte au château de Valançay, surpris par l’apparence «tout à fait gothique» du véhicule, remarque dans ses écrits: «Cette vétusté de forme avait quelque chose de la vétusté de l’existence monarchique.» Abandonnée au château après le départ du souverain espagnol, il retient finalement l’attention d’un antiquaire, puis d’un garagiste au début du XXe siècle. Examinée et jugée trop chère, en 1936, par les administrateurs de la société des amis du musée de la voiture –parmi lesquels M. Hermès–, elle sera acquise en 1951 par les musées nationaux.

Le compagnon idéal

    Explorez d’autres pistes

      Il y a quelques clics