Parier sur les talents de Seine-Saint-Denis | Hermès

LES COMMUNAUTÉS

Parier sur les talents de Seine-Saint-Denis

Entre Pantin et Bobigny, les sites d’Hermès représentent 100 000 m2 et 2 000 collaborateurs. Des effectifs qui ont doublé en l’espace de dix ans. Parmi les facteurs d’attractivité de ce territoire, un réservoir de talents qui ne demandent qu’à être davantage valorisés. Dans un esprit d’ancrage territorial cher à la maison, Hermès s’y engage, aux côtés des communes et d’acteurs économiques locaux dont Réseau Entreprendre 93, dans un contexte de chômage élevé.

Déménagement des ateliers de maroquinerie de la rue du Faubourg-Saint-Honoré en 1992, inauguration de la Cité des métiers et de ses jardins ; mais aussi ouverture d’une salle de sport et d’une crèche avec quelques berceaux réservés aux habitants en 2013 et, deux ans plus tard, arrivée de l’espace Jean-Louis Dumas, un bâtiment destiné à la formation ou, deux fois par an, à la découverte des collections de la maison par les acheteurs du monde entier…
Pour les habitants de Pantin, impossible d’ignorer le voisinage d’Hermès. La maison participe, avec d’autres grandes entreprises, au renouveau économique de l’ancienne cité ouvrière.

Usines Cartier-Bresson et Suzor à Pantin - Circa 1906 Archives municipales de Pantin - 2Fi/220

Hermès s’implique dans la promotion des talents, à travers diverses initiatives en Seine-Saint-Denis, au-delà de son apport comme l’un des employeurs principaux du département. Sur les 2 000 employés de Seine-Saint-Denis, 400 habitent le département. Une proportion amenée à croître, notamment grâce aux nombreuses rencontres organisées avec des candidats par la Maison de l’emploi de Pantin.

Hermès a ainsi rejoint l’association Réseau Entreprendre 93 dès sa création en 2003. Il participe, avec les autres membres, à la sélection, au soutien financier et au coaching de projets dont le point commun réside dans leur fort potentiel de création de postes. Le résultat ? En seize ans, 1 700 emplois ont été créés par 175 nouvelles entreprises, avec des success-stories qui vont de La Barbière de Paris à l’école du numérique Simplon en passant par Tshirt Corner, les salles de basket Hoops Factory ou les murs d’escalade Arkose. Les liens avec Hermès se sont resserrés au fil des années. Une dizaine de collaborateurs s’impliquent à présent dans le conseil auprès des jeunes pousses cultivées par Réseau Entreprendre 93.

À Pantin, la maison a aussi apporté son concours à la municipalité pour créer la Maison Revel, un centre de promotion des métiers d’art et du design, ou encore un « atelier des métiers » à la Maison de l’emploi.

Axel Dumas, gérant d’Hermès, a renforcé ce partenariat par la signature, en 2017, d’une charte Entreprise-territoire avec Est Ensemble. Cette communauté de neuf communes englobe Pantin et Bobigny, où Hermès s’est également fixé. L’un des objectifs du groupe est de renforcer encore la participation de l’entreprise au développement économique et à l’emploi local.

« Hermès est notre principal soutien, non seulement parce qu’il est membre de l’association depuis sa création, mais aussi par le nombre de collaborateurs impliqués. Cela dépasse largement le cadre habituel d’accompagnement d’un créateur d’entreprise par un dirigeant aguerri. Les expertises apportées, que ce soit en communication, en logistique ou autre, permettent de répondre à des problématiques pointues et variées. Avec Hermès, nous souhaitons ouvrir ce mécénat de compétences encore plus largement, à tous ceux qui le souhaitent. »

Léa Pons, directrice de l’association Réseau Entreprendre 93

Lauréats 2017 du Réseau Entreprendre 93 © Photographe : Erwann Masson


À découvrir aussi
 

  • Sur la route de la soie Hermès

    Depuis Jeu des omnibus et dames blanches, créé par Robert Dumas en 1937 et premier d’une longue lignée de foulards Hermès, les carrés de twill sortent tout droit des ateliers de la région lyonnaise. La maison investit dans le développement des savoir-faire anciens, apportés par des partenaires de longue date à son pôle textile.

    En savoir plus

  • Sur la route de la soie Hermès :
    la gravure

    En 2006, à la suite de la disparition de leur fondateur, les établissements Marcel Gandit rejoignent Hermès.
    Le choix de la continuité pour ce graveur textile de Bourgoin-Jallieu, auquel le carré doit la précision de ses motifs. Depuis 1948, ses artisans réalisent les cadres sérigraphiques qui servent à l’impression « à la lyonnaise », en partant de la décomposition du dessin d’artiste.
  • Sur la route de la soie Hermès :
    l'impression

    Hermès devient le premier client des Ateliers AS dans les années 1960 et leur actionnaire principal en 1987. Avec son outil industriel unique au monde, cet imprimeur textile installé à Pierre-Bénite représente plus qu’un passage obligé pour le carré. Ses artisans sont les maîtres des couleurs depuis 1948 : ils les combinent, les cuisinent, puis les déposent au cadre plat sur de longs rouleaux de soie grège.

Notre empreinte sur…

  • La planète

    Hermès s’attache à sublimer, dans une vingtaine de métiers, les plus belles matières offertes par la nature. Les gestes de nos artisans respectent cuirs, soie, étoffes, bois, cristal et métaux précieux. Préserver, optimiser, revaloriser, tracer… Notre devoir est de faire un usage pérenne de ces ressources.
  • Les communautés

    Hermès possède 41 manufactures en France, sur 52, et compte plus de 300 magasins dans le monde. La proximité avec les fournisseurs, les partenaires et les territoires se cultive sur le terrain. Fertiliser, mailler, rénover, s’engager… Notre rôle d’entreprise citoyenne est de créer des liens durables.