Les ateliers de Fitilieu : site de formation pilote | Hermès

LES femmes et les hommes

Les Ateliers de Fitilieu :
un site de formation pilote

Dans le droit fil de l’Accord handicap signé par Hermès en 2017, la question de l’accès à l’apprentissage du métier de sellier-maroquinier a été intégrée dès la conception des Ateliers de Fitilieu, inaugurés en juin 2019.
Être artisan chez Hermès, c’est se former tout au long de la vie. Les selliers-maroquiniers qui enseignent les gestes du cuir au sein du nouveau centre de formation d’Hermès, situé aux Abrets-en-Dauphiné, dans le nord de l’Isère, ne diront pas le contraire. Mais la majorité d’entre eux ont choisi de suivre un apprentissage assez inhabituel dans leur métier, lequel peut en outre durer quatre ans : ils apprennent le langage des signes.
L’objectif ? Faciliter la communication avec des personnes malentendantes ou sourdes, de façon à pouvoir les accueillir comme tout autre talent qui passe ici, avant son intégration dans l’une des trois manufactures du pôle Savoie-Dauphiné (Abrets-en-Dauphiné dans l’Isère, Belley dans l’Ain et Aix-les-Bains en Haute-Savoie).
Cette initiative illustre l’engagement de l’école interne d’Hermès pour imaginer des programmes pilotes en matière de formation des personnes confrontées à des situations de handicap. Avec pour ambition de construire, au fil du temps, des programmes pédagogiques sur mesure afin de faciliter, par exemple, l’apprentissage des personnes souffrant de troubles spécifiques, tels les « dys » (dyslexie, dysorthographie, etc.).
Le nouveau bâtiment a aussi été pensé pour faciliter l’accès et la circulation des élèves à mobilité réduite au-delà des obligations légales.
Outre leur formation à la communication avec les sourds et malentendants par l’Urapeda, tous les artisans du site ont été sensibilisés par la société JLO Conseil aux divers handicaps, visibles et invisibles.
Pour trouver des candidats, les Ateliers de Fitilieu s’appuient sur des partenariats avec les antennes locales, sur Ohé Prométhée, une association dont la vocation est de favoriser l’emploi en milieu ordinaire de travail des personnes en situation de handicap, et sur le Groupement d’employeurs travailleurs handicapés.
Une ouverture à davantage de diversité pour les Ateliers qui ont vocation à former 80 personnes par an, en formation initiale ou continue, alors que le pôle maroquinier de Savoie-Dauphiné étoffe ses effectifs. Ceux-ci devraient passer de 750 collaborateurs fin 2018 à 850 d’ici trois à quatre ans.

 

À découvrir aussi

 
 
 
  • L’école du cuir, une transmission des valeurs et des savoir-faire

    Un dispositif commun de formation accompagne le développement d’Hermès dans le cuir. Il fait le lien entre de multiples parcours d’artisans et des maroquineries situées un peu partout en France. 
     
  • Tandem,
    dix ans d’ouverture d’esprit

    Fin 2008, un artisan de la maroquinerie de Sayat quittait ses outils et le Puy-de-Dôme pour passer une semaine derrière un comptoir au côté d’un vendeur du magasin du faubourg Saint-Honoré. Les échanges Tandem étaient lancés. Rapprocher ces deux univers n’est pas qu’une affaire de kilomètres. C’est une invitation à vivre la vie de l’autre et à faire connaître la sienne.
     
  • La dextérité,
    secret de fabrication des talents

    Un ballet de doigts agiles fait danser les outils de la coupe et du travail à la table dans les maroquineries. Hermès accueille une diversité de parcours et d’âges. La dextérité, testée avec Pôle emploi, l’emporte ici sur la formation d’origine.
    C’est, avec le respect du temps long, le principal secret de fabrication des objets.
     

Notre empreinte sur...

  • La planète

    Hermès s’attache à sublimer, dans une vingtaine de métiers, les plus belles matières offertes par la nature. Les gestes de nos artisans respectent cuirs, soie, étoffes, bois, cristal et métaux précieux. Préserver, optimiser, revaloriser, tracer… Notre devoir est de faire un usage pérenne de ces ressources.
  • Les communautés

    Hermès possède 41 manufactures en France, sur 52, et compte plus de 300 magasins dans le monde. La proximité avec les fournisseurs, les partenaires et les territoires se cultive sur le terrain. Fertiliser, mailler, rénover, s’engager… Notre rôle d’entreprise citoyenne est de créer des liens durables.