Les secrets d'un objet

Dans cette composition, deux dessins se rencontrent, l’un de facture classique, l’autre tout en abstractions géométriques. Joachim Metz aligne des sursangles, destinées au maintien des couvertures de chevaux, clin d’œil à la sobre élégance de l’objet. Lovées autour de baguettes, elles affichent les couleurs de leur propriétaire. En vis-à-vis répondent des sangles en zigzag, imaginées par Virginie Jamin. Sous la main de l’illustratrice, elles prennent vie en un harmonieux mélange de rayures et de tressages, comme entraînées dans une chevauchée. Lignes brisées et lignes courbes écrivent une parfaite partition, un hommage à l’élégance et à la fougue du cheval.

Le compagnon idéal