Les secrets d’un objet

Au début des années 2000, Hermès éditait un carré dessiné par un jeune garçon africain : La Tour Eiffel s’envole. Deux pédiatres, fondateurs de la Polataka School, s’employaient alors en Afrique, au Soudan, à soigner les enfants de leurs traumatismes, en particulier par le dessin. Jean-Louis Dumas découvrit parmi eux de véritables talents. Sefedin est aujourd’hui un homme, mais il n’a cessé ni de dessiner, ni de rêver. Ses songes l’entraînent, à travers un conte, vers la paix : une guerrière nuba d’une grande beauté possède un magnifique bouclier. Les ennemis de son peuple, fascinés par ces couleurs, par cet éclat, retiennent leurs lances et se soumettent. Par le seul pouvoir de la beauté de cet objet, elle rétablit peu à peu la paix et devient souveraine. En langue nuba ce carré est baptisé Larubizana, Bouclier de la beauté.

Le compagnon idéal