time Created with Sketch.
LA PLANÈTE

Avec le fonds carbone Livelihoods, priorité au local

Et si l’avenir du climat se jouait au détour d’un village du Kenya, d’Indonésie ou du Pérou plutôt que dans les sommets internationaux ? Les fonds carbone Livelihoods privilégient cette approche de terrain. Les projets bénéficient
aux populations rurales tout en compensant l’empreinte carbone d’Hermès, partenaire depuis 2012. Le groupe vient de se réengager pour vingt ans.
À proximité de la mangrove indonésienne ou de l’altiplano péruvien en passant par les plantations de café de Casamance, les populations les plus vulnérables sont les principales victimes des bouleversements climatiques.
Ce sont elles qui sont aux premières loges en matière de cyclones et de sécheresse, et voient des espèces végétales et animales disparaître les unes après les autres. Le fonds carbone Livelihoods a donc décidé de « rebâtir la maison monde » en partant des communautés rurales et des ONG locales.
Les solutions doivent être simples et réplicables à grande échelle.
Et les effets sur la qualité de vie des populations et les émissions de CO2 doivent être mesurables. 

Premier résultat ? En six ans, les neuf projets de Livelihoods 1 ont bénéficié à un million de personnes en Afrique, Asie et Amérique latine, et 130 millions d’arbres ont été plantés. En guise de dividendes, les entreprises contributrices reçoivent des « crédits » carbone à « forte valeur sociale », qui compensent en partie leurs propres émissions. Une nouvelle graine a été semée fin 2017 avec Livelihoods 2. Les entreprises qui participent à nouveau, dont Hermès, s’engagent pour vingt ans. Le choix de la durée. Un temps long, nécessaire à la formation et la transformation.

www.livelihoods.eu

 

Collection Empreintes sur le monde
 

  • Empreintes sur le monde : Kongoussi, Burkina Faso Empreintes sur le monde : Kongoussi, Burkina Faso
  • Kongoussi, Burkina Faso

    Posez la marmite à l’envers sur le sol et tracez son contour. Puis prenez une termitière, de la paille et du crottin d’âne pour obtenir le matériau réfractaire d’un four écologique. À Kongussi, au Burkina Faso, l’association Tiipaalga enseigne aux femmes comment construire ces foyers économes en bois, moins polluants et améliorant les conditions de vie. Une idée parmi l’ensemble des initiatives soutenues localement par Hermès à travers le fonds Livelihoods. 

À  découvrir aussi
 

  • Des diamants certifiés éthiques

    De l’extraction dans les mines jusqu’à la vente des bijoux dans les boutiques Hermès, la filière diamants de la maison est au diapason du processus international de Kimberley. Au moment de l’achat, un certificat mentionnant cette garantie d’éthique est remis au client.
     
  • Des diamants certifiés éthiques
  • La boîte orange, les objets dans la peau
  • La boîte orange a de la ressource

    Ronde, rectangulaire ou carrée, elle emballe cravate, chapeau, bottes, vaisselle, bijou ou sac. Il n’y a guère que les m a deleubles qui n’arrivent pas à se glisser dedans. La boîte orange est fabriquée en France par sept cartonniers. Esthétique et robuste, ses qualités en font un objet iconique à part entière.
     
  • Le cuir, une précieuse matière

    Sac, selle, gants, souliers, ceinture… Pour fabriquer ces objets Hermès, rien ne serait possible sans le cuir. Mais cette précieuse matière première n’est pas toujours utilisée dans sa totalité. Artisans et designers maison imaginent donc de nouvelles solutions pour réduire et valoriser les chutes.
     
  • Le cuir, une précieuse matière