Hermès à tire-d’aile


Les mondes de Leïla Menchari
Conteuse hors pair, Leïla Menchari a imaginé les vitrines du 24faubourg pendant trente-cinq ans. Un hymne à l’artisanat d’exception
auquel le Grand Palais consacre une exposition cet automne,
du 8 novembre au 3 décembre 2017.
Leila Menchari

Photographe : Édouard Boubat

Rencontre avec une conteuse étoile
« J’ai toujours adoré raconter. D’ailleurs, ici, je ne fais que raconter. » « Ici », c’est la maison Hermès. La sienne depuis 1961. Cette année-là, diplômée des Beaux-Arts de Paris, après ceux de Tunis, cette fille d’avocat issu d’une famille de propriétaires terriens du nord de la Tunisie et résolument francophile frappe à la porte d’Annie Beaumel, créatrice des vitrines du 24 faubourg Saint-Honoré, à Paris. à la vue de ses dessins, Annie Beaumel, responsable des vitrines Hermès et pionnière de leurs folles mises en scène, s’enthousiasme : « Dites-moi, vous êtes une rêveuse ! » et l’invite à revenir avec cette exhortation : « Dessinez-moi vos rêves ! » Leïla Menchari vient de trouver son métier : faire rêver le plus grand nombre en donnant libre cours à sa fantaisie débridée.

Leïla Menchari et Jean-Louis Dumas en Ouganda 1996

Photographe : Jean-Louis Dumas