Carré 90 Modernisme tropical - flat

Les secrets d'un objet

Originaire de Rio de Janeiro, Filipe Jardim signe ici son premier carré. Il y recrée un Brésil imaginaire et réel à la fois, marqué par une architecture moderniste affirmée. Dans cette composition foisonnante se superposent les courbes de Brasilia, capitale inaugurée en 1960 et les formes strictes et angulaires de l’école pauliste, mouvement regroupant quelques architectes de Rio de Janeiro. Mais ce pays est aussi celui d’une jungle «mata atlantica», la forêt atlantique tropicale. C’est pourquoi les feuilles de bananier, d’aloe vera et d’alocasia s’insinuent dans cet étonnant et séduisant portrait.

Le compagnon idéal

    Explorez d’autres pistes

      Il y a quelques clics