Carré 90 Claude Viallat - flat

Les secrets d'un objet

En 1966, Claude Viallat, 30 ans, adopte un motif qui traversera l’ensemble de son œuvre. La répétition de cette forme particulière s’explique par sa conception de la peinture : «L’objet de la peinture c’est la peinture elle-même, et les tableaux exposés ne se rapportent qu’à eux-mêmes (…) Ils n’offrent point d’échappatoire, car la surface, par les ruptures de forme qui y sont opérées, interdit les projections mentales ou les divagations oniriques des spectateurs.» Ainsi le support devient pour Claude Viallat un inépuisable terrain d’expérimentation et ce motif évoluera par le jeu des couleurs, de la répétition. 
Admiré pour son talent de coloriste, Claude Viallat, à l'invitation de Pierre-Alexis Dumas, directeur artistique d'Hermès, s’est rendu à Lyon, dans les ateliers d’impression de soie de la maison. C’est là, entouré des artisans, qu’il a pensé ce carré et apposé son empreinte sur le twill de soie.

Le compagnon idéal

    Explorez d’autres pistes

      Il y a quelques clics