Sac Kelly | Hermès

Le Kelly

 
 
  • 1930

    Un siècle après les débuts de la maison Hermès en tant que sellier-harnacheur, Robert Dumas crée un petit sac de dame à courroies. Une forme en trapèze, deux soufflets triangulaires, un rabat à découpe, une poignée, et du volume. Rien de décoratif, juste un sac net, sobre et fonctionnel pour la femme active et indépendante. Le sac à courroies pour dame vit sa vie de sac Hermès : désirable et anonyme. Il ne lui manque qu’un nom de baptême.
  • 1937

    Le sac est cousu à l’envers et retourné comme un gant. Un assouplissement qui ne modifie pas les fondamentaux de sa fabrication : trente-six pièces de cuir assemblées par un artisan amoureux du beau et bon geste, six cent quatre-vingts points à la main, seize petits clous, un cadenas, un touret et une fée clochette. Depuis, le Kelly retourné cohabite avec le Kelly sellier. Pourquoi choisir ?
  • 1956

    Quelle histoire ! Grace Kelly, la star d’Hollywood devenue princesse, pose sur son ventre son sac Hermès à courroies pour dissimuler les premières rondeurs de sa grossesse. La photo fait le tour du monde, le sac est instantanément couronné. Le Kelly est né.
     
  • 1968

    La France vacille en ce mois de mai 1968, mais le Kelly tient bon sur ses quatre petits pieds métalliques. Équilibré, serein, intemporel. Démonstration avec cette version radical-chic en box noir.
  • Depuis 1987

    Symbole de la rareté, le Kelly suscite mille détournements : en bois, en métal argenté, en organdi, en chocolat, en paille, soie ou grillage, par Leïla Menchari, la décoratrice des vitrines du Faubourg, et même en pain, la croûte dorée comme un cuir patiné… Les commandes spéciales déchaînent la créativité des ateliers : clouté comme un fakir, épinglé comme un punk, en plumes, peluche, jean ou vison rasé, le Kelly chahute son propre mythe.
  • 2000

    Jean-Louis Dumas, PDG d’Hermès, est le Président du Dessin Gracieux : il vit crayon à la main, toujours entre fantaisie et malice. Un de ses dessins de personnage assis sur son fondement donne naissance au Kellydoll (« quelle idole »), sac anthropomorphique et souriant. Lequel devient une idole et un fétiche kawaï au Japon. Arigato Jean-Louis !
  • 2004

    Un zip sur un Kelly ? Sacrilège ! Comme si on mettait des moustaches à La Joconde… Hé bien oui ! on a osé modifier la face du Kelly en lui ajoutant des poches extérieures zippées. Le Kellylakis, version « augmentée » du Kelly, est décliné dans toutes les tailles, du mini-mini (15 cm) au format olympique (50 cm).
  • 2011

    Œufs coques et coque en osier : à l’origine du Kelly picnic, une irrésistible envie de déjeuners champêtres. Les savoir-faire de vannerie et de sellier-maroquinier sont là : le brin d’osier est conservé entier, le Barénia est fixé sur l’osier tressé par un système de laçages et de nœuds. Chic et charmant, le Kelly picnic adresse un clin d’œil à son cousin le panier d’osier…
  • 2018
    H comme Hermès, très à cheval sur les arts et lettres avec le Kellygraphie.
    E comme étourdissante variation sur l'abécédaire.
    R comme réunion de cuirs colorés, lisses et grainés, découpés et emboîtés au dixième de millimètre, à la régularité parfaite en surface.
    M comme marqueterie de cuir.
    E comme exigence d’une technique exclusivement adaptée au Kelly
    S comme sellier.