Africa TWIX, au secours des espèces protégées | Hermès

LA PLANÈTE

Africa-twix,
au secours des espèces protégées

Les forêts d’Afrique centrale se vident, année après année, de leurs éléphants, pangolins, grands singes, lions, léopards ou perroquets gris du Gabon, mais aussi de leurs bois tropicaux. Parmi les principales causes, le braconnage et le commerce illégal. Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès, la plateforme en ligne Africa-TWIX, mise en place par l’ONG WWF, aide à lutter contre ces fléaux. 
Les trafiquants d’écailles de pangolins ou d’ivoire d’éléphants – butins très recherchés en Afrique centrale – se jouent des frontières. Impossible par conséquent de démanteler ces réseaux internationaux sans coopération entre tous ceux qui sont chargés de lutter contre la fraude, quel que soit leur pays d’origine.
 
C’est de ce constat qu’est née la plateforme Internet Africa-TWIX, véritable boîte à outils pour renforcer les échanges d’informations autour de la lutte contre le commerce illégal de la faune et la flore sauvages. L’initiative revient au WWF et son programme Traffic : l’ONG s’est inspirée d’un projet similaire entre pays européens pour développer Africa-TWIX depuis 2016, avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès.
 
La police, la justice, ou encore les Eaux et Forêts de cinq pays (Cameroun, République centrafricaine, Gabon, Congo et République démocratique du Congo) l’utilisent au quotidien. Un douanier du Cameroun peut, par exemple, contacter rapidement son homologue congolais à propos d’une saisie, partager son expérience sur des cas, mais aussi avoir accès à de nombreuses informations pouvant l’aider dans son travail d’enquête (guides d’identification, législations, laboratoires, etc.).
 
Entre avril 2016 et février 2018, 710 messages ont été échangés au total à travers la plateforme en ligne, et six enquêtes ont été lancées. Une incitation à participer pour d’autres pays du continent qui sont touchés par ces mêmes trafics.
« L’important dans ce genre de projet, c’est l’intelligence collective que l’on peut mobiliser en allant sur le terrain : il faut convaincre, former, relancer, suivre les avancées... Au moment où Africa-TWIX s’amorçait, le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès a aidé à la mise en œuvre de nombreuses activités de cette plateforme et à consolider notre équipe sur ce projet de long terme. Aujourd’hui une dizaine de personnes sont, à des niveaux différents, impliquées dans le développement et la mise en œuvre de ce projet . »
Stéphane Ringuet,
responsable du programme
« Commerce des espèces sauvages menacées » au WWF France 
 


À découvrir aussi
 

  • Dans le sillage des parfums, recyclage et énergie

    Tous les jus de la maison sont fabriqués au Vaudreuil, dans l’Eure. Le site abrite cette bibliothèque olfactive et veille sur son empreinte environnementale.
     
  • Avec le fonds carbone Livelihoods,
    priorité au local

    Et si l’avenir du climat se jouait au détour d’un village du Kenya, d’Indonésie ou du Pérou plutôt que dans les sommets internationaux ? Les fonds carbone Livelihoods privilégient cette approche de terrain. 
     
  • Le cuir, une précieuse matière

    Sac, selle, gants, souliers, ceinture… Pour fabriquer ces objets Hermès, rien ne serait possible sans le cuir. Mais cette précieuse matière première n’est pas toujours utilisée dans sa totalité. Artisans et designers maison imaginent donc de nouvelles solutions pour réduire et valoriser les chutes.
     

Notre empreinte sur...

  • Hermès emploie 13.500 hommes et femmes, dont 4.500 artisans, la première profession représentée dans la maison. Ce pays de la main se transforme et recrute en permanence. Former, transmettre, développer, assurer bien-être, santé et solidarité… Notre ambition est d’accompagner l’accomplissement de chacun.
    Découvrir cette empreinte
  • Hermès s’attache à sublimer, dans une vingtaine de métiers, les plus belles matières offertes par la nature. Les gestes de nos artisans respectent cuirs, soie, étoffes, bois, cristal et métaux précieux. Préserver, optimiser, revaloriser, tracer… Notre devoir est de faire un usage pérenne de ces ressources.
    Découvrir cette empreinte
  • Hermès possède 41 manufactures en France, sur 52, et compte plus de 300 boutiques dans le monde. La proximité avec les fournisseurs, les partenaires et les territoires se cultive sur le terrain. Fertiliser, mailler, rénover, s’engager… Notre rôle d’entreprise citoyenne est de créer des liens durables.
    Découvrir cette empreinte